BIBLIO CLASSIQUE : Candide ou l’Optimisme

د.م.15.00

Naïf et crédule, le jeune Candide vit dans « dans le meilleur des mondes possibles » chez son oncle, le baron Thunder-ten-Tronckh, jusqu’au jour il commet l’irréparable : séduire la fille du baron : Cunégonde. Banni de son Eden, Candide se retrouve dans « le vaste monde ».

Commence alors pour lui une épopée où il connait le froid, la faim, les coups, la guerre et qui le mène jusqu’en Hollande où il retrouve Pangloss, son ancien précepteur, rongé par la vérole. Ce dernier lui apprend que le baron et sa famille ont été exterminés ; Cunégonde violée, éventrée et laissée pour morte ; enfin que le beau château a été détruit par l’armée bulgare où Candide avait été enrôlé de force avant de s’échapper. Touchés par le malheur des deux compères, Jacques, un commerçant les embauchent et les emmènent au Portugal. Malheureusement, au large de Lisbonne le bateau est surpris par une forte tempête et englouti par les flots. Seuls Candide et Pangloss en réchappent. De nouveau sur la terre ferme, un puissant tremblement ébranle Lisbonne. Malgré toute l’aide que nos personnages apportent à la population, ils sont arrêtés par l’Inquisition. Pangloss est pendu tandis que Candide est flagellé avant d’être sauvé par une vieille femme, grâce à laquelle il retrouve Cunégonde qui a survécu à l’attaque des bulgares. Mais celle-ci est désormais la maitresse de deux hommes : Don Issachar, un banquier juif, et le grand inquisiteur de Lisbonne. Candide les tue et s’enfuit avec sa belle et la vieille femme à Cadix. Là, arriveront-ils à s’embarquer pour l’Amérique latine ?

BIBLIO CLASSIQUE : Candide ou l’Optimisme

د.م.15.00